Et Sri Krishna souleva la colline

Le Srīmad Bhāgavatam  

sb-set
 par Sa Divine Grâce
_________

Deuxième Chant
 
« La manifestation cosmique »
  Septième Chapitre:
  « Description des avatāras«  
Verset 32 

Et Sri Krishna souleva la colline

gopair makhe pratihate vraja-viplavāya
deve ‘bhivarṣati paśūn kṛpayā rirakṣuḥ
dhartocchilīndhram iva sapta-dināni sapta-
varṣo mahīdhram anaghaika-kare salīlam

 

TRADUCTION

Lorsque, sur la requête de Krsna, les pâtres de Vrndavana interrompirent le sacrifice qu’ils destinaient à Indra, le monarque des cieux, ce dernier voulut faire disparaître toute la contrée de Vraja sous des pluies diluviennes qui ne cesseraient de tomber pendant sept jours consécutifs. Sri Krsna, de par Sa miséricorde sans cause pour les habitants de Vraja, souleva d’une seule main la colline du nom de Govardhana, alors qu’Il n’avait que sept ans. Ainsi protégea-t-Il les animaux des eaux menaçantes.

TENEUR ET PORTEE

Tout comme les enfants aiment jouer avec les champignons qu’ils nomment « parapluies de grenouilles », Krsna, lorsqu’Il n’avait que sept ans, arracha l’immense colline connue à Vrndavana sous le nom de Govardhana Parvata, et la soutint d’une seule main pendant sept jours consécutifs. Il voulut ainsi protéger les habitants et les animaux de Vrndavana de la colère d’Indra, le roi des planètes édéniques, auquel les habitants de Vrajabhumi avaient refusé les offrandes sacrificielles.

krsna.gif A vrai dire, celui qui se trouve engagé dans le service du Seigneur Suprême n’a pas besoin d’offrir de sacrifice aux devas en vue de s’attirer leurs faveurs. Si les Ecritures védiques préconisent d’accomplir des sacrifices pour satisfaire les devas, c’est seulement afin que l’homme puisse réaliser l’existence d’êtres supérieurs. En effet, les devas sont chargés par le Seigneur de veiller aux intérêts et au bon fonctionnement du monde matériel, et la Bhagavad-gita ne voit dans l’adoration des devas qu’une façon indirecte d’adorer le Seigneur Suprême. Par contre, lorsque l’adoration se porte directement vers le Seigneur, il devient alors inutile de vénérer les devas ou de leur offrir les sacrifices préconisés pour certaines circonstances particulières. Sri Krsna suggéra donc aux habitants de Vrajabhumi de n’offrir aucun sacrifice à Indra, le monarque des cieux. Indra, toutefois, ignorant que le Seigneur Se trouvait parmi eux, se mit en colère et voulut se venger de l’offense qu’ils avaient ainsi commise à son endroit. Mais avec Sa divine ingéniosité, le Seigneur sauva habitants et bêtes de Vrajabhumi de par le jeu de Sa propre énergie et démontra ainsi sans laisser le moindre doute qu’un bhakta occupé à servir directement le Seigneur Suprême n’a nul besoin de satisfaire aucun deva, fût-ce même Brahma ou Siva. Cet incident démontre donc de façon parfaite que Sri Krsna est bel et bien Dieu, la Personne Suprême, et Le demeure en toutes circonstances, qu’Il soit un jeune enfant dans les bras de Sa mère, un petit garçon de sept ans, ou qu’Il soit âgé de cent vingt-cinq ans. Jamais Il ne Se situa au niveau des hommes de ce monde, et Il garda toujours l’apparence d’un garçon de seize ans, même lorsqu’Il était d’un âge avancé. Tels sont les traits caractéristiques du Corps spirituel et absolu du Seigneur.



Catégories :Les divertissements de Krishna

%d blogueurs aiment cette page :