L’origine du Ratha-Yatra

L’origine du Ratha-Yatra
L’histoire de l’apparition du Seigneur Jagannâtha

Le Ratha-Yatra, le festival des chariots du Seigneur Jagannâtha, de Sa soeur Subhadrâ et de Son frêre Balarâma, est célébré toutes les années en Inde dans la ville de Jagannâtha Puri et cela depuis 5000 ans. A cet endroit particulier s’élève l’un des temples les plus anciens de l’Orient, et le récit qui s’y rattache est sûrement l’un des plus intéressants de l’histoire de la culture védique.

Le roi Indradymuna, un grand dévot de Dieu, était toujours tellement absorbé dans des sujets spirituels, que son seul désir devint d’obtenir la grâce de pouvoir contempler le Seigneur face à face. Toutefois, après plusieurs années de prières et de recherches infructueuses, il perdit tout espoir et constatant l’inutilité de sa vie, il décida de s’étendre sur un lit d’herbes pour y abandonner son corps en jeûnant. Or, cette nuit-là, le Seigneur Jagannâtha lui apparut dans un rêve et lui dit:

« Mon cher roi, n’aie nulle crainte. La mer me portera sous Ma Forme de bois dite Dâru-brahman (1) à l’endroit nommé Bankimuhan. »

Le roi Indradyumna fit alors venir plusieurs artistes accomplis afin qu’ils sculptent la Forme de Jagannâtha dans le Dâru-brahman. Aucun d’eux, cependant, ne put même le toucher car dès qu’ils L’approchaient, leurs ciseaux se brisaient. Finalement, le Seigneur Suprême apparut en la personne d’un vieil artiste qui se présenta sous le nom d’Ananta Maharana (2) Il promit que s’il pouvait tavailler seul durant 21 jours, le Forme du Seigneur serait terminée. Des dispositions furent aussitôt prises. Selon les instructions de l’artiste, tous les autres sculpteurs furent employés à construire trois chariots. Puis le Dâru-brahman fut apporté dans le temple dont on ferma les portes après que le roi eut promis que l’artiste demeurerait seul et qu’il n’ouvrirait pas un tant soit peu les portes du temple avant que les 21 jours ne soient écoulés. Toutefois, après seulement 14 jours, le roi, n’entendant pas le ciseau du sculpteur, fut envahi par l’anxiété. Bien que son ministre le lui interdit encore et encore, le roi, sur le conseil de sa reine, ouvrit de force et de sa propre main la porte du temple.

 A l’intérieur, il n’aperçut pas le sculpteur mais il constata que le Dâru brahman s’était manifesté sous trois formes, celles de Jagannâtha, Balarâma et Subhadrâ. S’approchant d’elles, il vit que Leurs mains et pieds manquaient. Le ministre du roi l’informa alors que l’architecte était nul autre que Jagannâtha Lui-même et parce que le roi avait manqué sa promesse en ouvrant les portes sept jours trop tôt, Jagannâtha S’était manifesté sous ces formes inachevées.

      Le roi, s’estimant alors coupable d’une grave offense, décida de mettre fin à ses jours. Il s’allongea à nouveau sur un lit d’herbes et se mit à jeûner. Lorsque la nuit fut à demi-écoulée, le Seigneur Jagannâtha apparut en songe au monarque et Lui dit:

       » J’habite éternellement ici sous la Forme de Jagannâtha en tant que Dâru-brahman. Dans cet univers matériel, Je decends sous 24 Formes sculptées . Je ne possède ni mains ni pieds matériels, mais Je n’en accepte pas moins, grâce à Mes sens transcendants, tous les articles que M’offrent Mes dévos et pour le bien du monde entier, Je Me déplace d’un lieu à un autre. Tu as manqué à ta promesse, mais ce n’est qu’un aspect de la douceur de Mes divertissements en vue de manifester cette Forme de Jagannâtha, qui protège les paroles éternelles des Védas. Quoi qu’il en soit, les dévots dont les yeux sont oints du baume de l’amour Me voient toujours comme Shyamasundara, tenant une flûte. Si tu désires Me servir avec opulence, alors à l’occasion tu pourras parer Ma Forme de mains, et de pieds faits d’or ou d’argent. Sache toutefois que Mes membres sont l’ornement d’entre tous les ornements. »

Les Védas, et plus spécifiquement la Svetâsvatara Upanishad (3) affirment:

apāṇi-pādo javano grahītā
paśyaty acakṣuḥ sa śṛṇoty akarṇaḥ
sa vetti vedyaṁ na ca tasyāsti vett
ā
tam āhur agryaṁ puruṣaṁ mahāntam

« Bien qu’Il ne possède ni jambes ni mains, Il Se déplace et accepte ce qu’on Lui offre. Même sans yeux Il voit, sans oreilles Il entend. Il connaît tout ce qui est connaissable, mais Lui nul ne Le connaît. On Le nomme la Personne Suprême et Originelle. »
Svet.Up.( 3.19)

Pour protéger cette assertion des Védas, le Seigneur  Jagannatha assume une forme n’ayant ni mains ni jambes. Il n’en accepte pas moins toutefois 56 aliments différents, offerts à raison de 8 fois par jour, et Il parcourt le monde dans Son superbe chariot.

Puis, le roi Indradyumna dit à Jagannâtha:

« Seigneur, accorde-moi une faveur. Puisse les portes de Ton temple ne se fermer que trois heures par jour. Le reste du temps , qu’elles demeurent ouvertes afin que tous les habitants de l’univers puissent Te contempler. De plus, permettre qu’on cuisine toute la journée pour Toi de sorte que Tes doigts pareils-au-lotus ne s’assèchent jamais. »

Le Seigneur Jagannâtha de répondre:    

« Tathastu, qu’il en soit ainsi. Et quelle bénédiction désires-tu toi-même? »

Le roi Lui répondit:  » Je désire être sans descendants afin que nul dans le futur ne puisse prétendre que Ton temple lui appartient. Veuille m’accorder cette unique bénédiction. »

Jagannâtha répondit: « Tathastu: qu’il en soit ainsi. »

yanarudham purah preksya
samayantam janardanam
abhyutthamam narah kurvan
patayet sarva-kilbisam

« Celui qui aperçoit le festival des chariots, le Ratha-yatra, et se lève pour acceuillir le Seigneur, purifie son corps des conséquences de toutes sortes d’actes  coupables. » 
(Brahmanda Purana)

             

(1) dâru signifie bois et brahman désigne Dieu, le Seigneur Suprême. Dâru-brahman désigne le Seigneur sous une Forme de bois.

(2) Selon le Narada Purana, c’est Vishvakarma, l’architecte des dévas, qui sculpta la Forme de Jagannatha selon le désir du Seigneur Vishnu, apparu sous les traits du vieux brahmana.

(3) Svetâsvatara Upanisad : une des 108 Upaniṣads. Elle présente clairement le point de vue Vaisnava concernant le Seigneur et l’entité vivante



Catégories :Le festival du Ratha Yatra

%d blogueurs aiment cette page :