Qu’est-ce que le varnashrama-dharma ?

DVAD

par Jagadananda das

Il s’agit d’une organisation naturelle de la société telle que présentée dans la Bhagavad-gita  par Sri Krishna, Dieu la Personne Suprême:

catur-varnyam maya srstam
guna-karma-vibhagasah
tasya kartaram api mam
viddhy akartaram avyayam

« J’ai créé les quatre divisions de la société en fonction des trois gunas et des devoirs qu’ils imposent à l’homme. Mais sache que si Je les ai créées, elles ne Me contiennent pas, car Je suis immuable. » BG 4.13

Cette société du varnâshrama-dharma (s’écrit aussi varnasrama ) vise au bien-être matériel mais aussi spirituel de ses habitants. Naturellement toute société est constituée de 4 varnas où classes sociales selon les fonctions qu’y remplissent ses membres, et de 4 ashrams (s’écrit aussi asrams) où étapes spirituelles de la vie.

Les 4 varnas ou classes sociales: 

1) Les brahmanas: Sages et érudits qui guident la société.
2) Les ksatriyas:  Administrateurs et hommes de guerre, protecteurs de la société.
3) Les vaisyas: Agriculteurs et commerçants: ils pourvoient aux nécessités vitales de la société et veillent à la protection des animaux, et plus particulièrement des vaches.
 4) Les sudras: Ouvriers, artisans et artistes, assistant les membres des trois autres varnas.

 Les 4 ashramas ou étapes spirituelles: (ou asrams)

1) Le brahmacarya: Première étape de la vie spirituelle:période de célibat, de continence, et d’études sous la tutelle d’un maître spirituel qualifié.
2) Le grhastha:  Seconde étape de la vie spirituelle; période de vie familiale et sociale en conformité avec les Ecritures.
 3) Le vanaprastha: Troisième étape de la vie spirituelle; période de pèlerinages en divers lieux sacrés, pour se détacher de la vie familialet et sociale, et se préparer ainsi au sannyasa.
 4) Le sannyasa: Quatrième et dernière étape de la vie spirituelle; renoncement total à toute vie familiale et sociale dans le but de maîtriser parfaitement les sens et le mental, et de s’engager pleinement dans le service de Dieu ou Krishna.

      Le varnasrama-dharma est en fait le véritable nom pour hindouisme. Ce nom d’hindouisme n’apparaît nulle part dans les Ecritures sacrées de l’Inde. C’est une création relativement récente (si on compare aux milliers d’années d’existence du varnasrama dharma ) et il est apparu au moment de l’invasion des Musulmans. Le terme d' »hindou » a été utilisé pour les premières fois par les Musulmans. Ceux-ci  ont  désigné les habitants vivant  au delà du fleuve Indus, qui constitué pour eux  une frontière naturelle, « les hindous ». 
   
     Ce qu’on entend sous le nom d’hindouisme ne serait donc être limité à la seul pratique d’une croyance ou religion mais est, en réalité connu sous sa vraie désignation en tant que varnasrama-dharma ou l’organisation socio-économique à vocation spirituelle de la société. Ce varnasrama dharma est organisée en accord avec la nature de chacun et à pour but sublime de l’aider  à son progrès ultime : la libération du cycle des morts et des renaissances. 

   Le système sociale du varnashrama-dharma n’a rien d’un concept utopique mais à bel et bien existé pendant des millénaires en Inde et au-delà de ses frontières actuelles. Malheureusement avec l’avènement du Kali-yuga, il a dégénéré et on peut constater souvent à l’heure actuelle  des formes déviantes du varnasrama-dharma tel que « le système perverti des castes ». Le système perverti des castes signifie que  les membres des varnas supérieurs -brahmanas, ksatriyas-  cherchent à artificiellement maintenir leurs positions dans la société sur la seule base de l’hérédité plutôt que sur  de réelles qualités. Par exemple les qualités requises pour être brahmana sont énoncées dans la Bhagavad-gita par Krishna. Et elles seules permettent de savoir si une personne se présentant comme brahmana l’est réellement:

śamo damas tapaḥ śaucam
ksāntir ārjavam eva ca
jñānam  vijñānam āstikyam
brahma-karma svabhāva-jam

Sérénité, maîtrise de soi, austérité, pureté, tolérance, intégrité, sagesse, savoir et piété, -telles sont les qualités qui accompagnent l’acte du brahmana.
Bhagavad-gita (18.42)

    Ainsi, il est trés fréquent de rencontrer de nos jours des hommes qui se prétendent brahmanas de par le seul fait qu’ils appartiennent à une famille de brahmanas de tradition  tout en se livrant à des actes coupables tels que l’intoxication, la vie sexuelle illicite,  la consommation de chair animale et les jeux de hasard, quatre formes d’activités coupables qui font la joie de bons nombres d’êtres humains déchus de l’âge de Kali mais qui disqualifient automatiquement « un brahmana ».

    Srila Prabhupada, le fondateur du Mouvement Internationale pour la Conscience de Krishna, a souvent déclaré qu’il cherchait, à travers son mouvement et ses enseignements, à créer des brahmanas qualifiés dans le monde entier. Il a souvent souligné qu’un des problêmes fondamentaux de la société actuelle est qu’elle était « dépourvue de tête ». Car cette organisation sociale provenant de Sri  Krishna Lui-même est considérée faire partie de la Forme Universelle du Seigneur Suprême et ainsi les brahmanas constituent Sa tête, les ksatriyas Ses bras, les vaisyas Son estomac et les sudras Ses jambes.

    Il est facile donc de constater que la société actuelle est en fait dépourvue de tête ou de réelle direction. Les soi-disant dirigeants modernes et leurs conseillers sont des aveugles conduisant d’autres aveugles et des animaux plus puissants conduisant d’autres animaux. Ils ignorent tout du but sublime de l’existence et de la réalisation spirituelle , se contentant de  manger, dormir, s’accoupler et se défendre et d’encourager les pauvres citoyens à se laissant aller à la pratique des quatres sortes d’activités pêcheresses décrites précédemment..

    Prabhupada reconnaît bien sûr un certain avancement de la société moderne au niveau matériel ou technologique mais a toujours mis l’accent sur le fait que cet avancement technologique ne pouvait pas réellement s’appelé « avancement » au sens profond du terme. En effet Prabhupada dit que « même si la société a indéniablement ‘progressée’  en terme de progrés technologiques, les problêmes fondamentaux de l’existence soit la naissance, la maladie, la vieillesse et la mort, quant à eux, persistent et sont bel et bien  irrésolus. »

    Et selon le varnasrama dharma c’est aux brahmanas plus particulièrement, aux deux-fois-nés (nés une deuxième fois à travers l’acquisition de la connaissance et sa pratique auprés d’un maître spirituel authentique), et aux vaisnavas qu’il revient de pratiquer et d’enseigner les vrais valeurs spirituelles de l’existence. Celles qui prévalent entre toutes et qui sont à l’origine de toutes les autres :

         1) le fait d’approcher un maître spirituel qualifié
         2) et son corollaire immédiat; la foi et la dévotion envers Dieu ou Krishna, le Seigneur Suprême.

A travers ces deux qualités le Srimad Bhagavatam affirme  que toutes les autres se développeront:

Tous les devas avec  leurs éminentes vertues, comme la religion, le savoir et le renoncement, se manifestent chez la personne qui a développé une dévotion pure et sans mélange pour Dieu, la Personne Suprême, Vasudeva. Au contraire, l’être dénué de dévotion et accaparé par des actes matériels  ne possèdent aucune qualité. Même s’il versé dans la pratique de l’astanga-yoga ou s’il se montre très capable d’entretenir  honnêtement sa famille et ses proches, il ne peut en effet qu’être entraîné par ses propres élucubrations mentales et se vouer au service de l’énergie externe du Seigneur. Comment de louables qualités pourraient-elles habiter un tel homme?                                 Srimad-Bhagavatam (5.18.12)



Catégories :Pour une société éclairée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :