Les voleurs

  

Un petit chapardeur,
Un jour de jugement,
Est amené devant
Le sévère empereur.

Son crime était d’avoir,
Sur l’étal d’un marché,
Par besoin de manger,
Prélevé quelques poires.

« Tu sais que dans Ma loi,
Pas de demi-mesure!
Même si elle est dure,
on n’y déroge pas! »

« Entre nous, majesté,
Qu’elle est la différence? »
S’écrie le condamné,
Quand tombe la sentence.

Le tyran étonné
Par l’étrange question
Demande à l’effronté
Meilleure expliquation

« Quand tu pars en campagne,
Voguant dans ton sillage,
Des gens prêts au pillage
Chaque fois t’accompagnent! »

« Tu t’empares du pouvoir,
Et je chipe des fruits,
Tu pilles des pays….
….Je chaparde des poires! »



Catégories :Fables védiques et autres

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :