L’extinction darwinienne

la-vie-vient-de-la-vie1

Un défi à la théorie de l’évolution

Avant propos
Introduction

 DEUXIEME ENTRETIEN

1) L’extinction darwinienne

Srila Prabhupada: Ce monde matériel résulte d’une combinaison de trois forces – sattva, rajas et tamas (vertu, passion et ignorance) qui exercent leur influence partout et sur toutes les espèces vivantes, mais en des proportions variées. Par exemple, si certains arbres produisent de beaux fruits alors que d’autres ne donnent que du bois de chauffage, ce n’est dû qu’au jeu des influences matérielles. Celles-ci se retrouvent également dans le règne animal: par exemple, la vache reçoit l’influence de la vertu, le lion celle de la passion et le singe celle de l’ignorance. Et selon Darwin, son aïeul serait un singe… Sa théorie est extravagante.

Dr. Singh: Darwin disait que certaines espèces disparaissent dans le rude combat pour l’existence. Certaines espèces survivent, mais d’autres s’éteignent peu à peu. Pour lui, survie et extinction évoluent parallèlement.

Srila Prabhupada: Spirituellement il n’y a pas d’extinction, et matériellement, le singe, l’ancêtre direct de Darwin, n’a pas disparu. Il existe toujours bel et bien.

Karandhara: Selon Darwin, il y aurait une sélection naturelle. Mais qui dit sélection dit choix. Alors qui fait ce choix?

Srila Prabhupada: Une personne, nécessairement. Qui donc permet que l’un survive et que l’autre soit tué? Un tel choix implique l’existence de quelque autorité douée de raison; voilà notre premier théorème. La Bhagavad-gita (9.10) révèle l’identité de cette autorité lorsque Krsna affirme: mayadhyaksena prakrtih – « La nature agit sous Ma seule direction. »

Dr. Singh: Darwin prétend également que les différentes espèces ne furent pas créées simultanément, mais qu’elles apparurent graduellement, selon le processus de l’évolution.

Srila Prabhupada: Alors comment d’après lui ce processus d’évolution a-t-il commencé?

Karandhara: Les partisans modernes du darwinisme disent que le premier organisme vivant fut créé chimiquement.

Srila Prabhupada: A cela, je répondrais: « Mais si ce sont des corps chimiques qui ont engendré la vie, et si la science est à ce point avancée, alors pourquoi ne créez-vous pas vous-mêmes la vie dans vos laboratoires? »

Karandhara: Ils disent que, dans le futur, ils pourront créer la vie.

Srila Prabhupada: Dans le futur! C’est ce qu’on dit toujours lorsqu’on soulève ce point crucial. Dans le futur.. Ce n’est pas une réponse. Vous connaissez bien le proverbe: « Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras. » Si la science est tellement avancée, il doit être possible de prouver dès maintenant que la vie peut être créée à partir de corps chimiques. Mais ce ne sont que de vaines promesses.

Karandhara: lls affirment pourtant être sur le point de créer la vie.

Srila Prabhupada: Ce n’est qu’une autre manière de dire la même chose, « dans le futur ». Les scientifiques se doivent d’admettre qu’ils ne connaissent pas encore les origines de la vie. Prétendre que l’on va bientôt prouver l’origine chimique de la vie, c’est comme faire un chèque postdaté. Supposez que je vous signe un chèque postdaté de dix millions, alors qu’en réalité je n’ai rien sur mon compte. Quelle sera la valeur d’un tel chèque? Selon le même ordre d’idée, les savants proclament détenir la vérité grâce à la science, mais lorsqu’on leur demande des preuves concrètes, ils les remettent toujours à plus tard. Reprenons l’exemple du chèque. Si vous êtes intelligent, vous me demanderez certainement de vous donner des preuves de ma prétendue fortune avant de me croire sur parole. De même, les scientifiques sont incapables de produire ne serait-ce qu’un seul brin d’herbe dans leurs laboratoires, mais ils prétendent néanmoins que la vie provient de corps chimiques. A quoi cela rime-t-il? N’y a-t-il, donc personne pour remettre en question ce qu’ils avancent.



Catégories :La science et la conscience de Krishna

Tags:

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :