L’univers matériel n’est que souffrance

41878469.CamargueSel

…être envoyé dans cet univers matériel équivaut à être jeté dans une mine de sel

Srila Bhaktivinoda Thakura chante: (miche) mayara vase, yaccha bhese, khaccha habudubu bhai — »O âme conditionnée, prisonnière de cet univers matériel, pourquoi te laisses-tu emporter par les vagues de ce monde? » (Jiva) krsna dasa, ei visvasa karle ta ara duhkha nai — »Si l’être distinct s’efforce de comprendre qu’il est un serviteur éternel de Krsna, toute souffrance cessera pour lui. » Krishna désire nous voir renoncer à toute autre forme d’occupation pour nous abandonner à Lui. Si nous agissons ainsi, quel lien aurons-nous avec la causalité propre à ce monde? Il n’est plus de cause ni d’effet pour l’âme soumise. Srila Visvanatha Cakravarti Thakura déclare à ce propos que le fait d’être envoyé dans cet univers matériel équivaut quelque peu à être jeté dans une mine de sel. Celui qui tombe dans un tel endroit ne trouve, partout où il va, que le goût du sel; de la même manière, l’univers matériel n’est que souffrance. Le prétendu bonheur éphémère qu’on y trouve est également une forme de souffrance, mais l’ignorance nous empêche d’en prendre conscience. Voilà les faits tels qu’ils sont. Lorsque l’être reprend ses esprits —lorsqu’il devient conscient de Krsna—, il cesse de se préoccuper des diverses conditions relatives à cet univers matériel; il n’a que faire du bonheur et du malheur, des malédictions ou des bénédictions, des planètes édéniques ou infernales. Il ne voit plus de différences entre toutes ces choses.

–  Srimad Bhagavatam 6.17.20 –



Catégories :Philosophie et transcendance

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :