Les leçons d’une mort soudaine

6a00d83451b18369e200e54f28c08e8834-640wiOn vient d’annoncer en France une nouvelle tragique : la mort soudaine d’un des plus grands patrons de l’industrie française et mondiale, la société Total,   Mr Christophe de Margerie. Celui-ci vient de mourir brutalement dans le crash de son avion privé,  au moment du décollage.

Cette nouvelle démontre une fois de plus combien le comportement du non-dévot est stupide et irresponsable. Mr Christophe de Margerie était un homme, d’un point de vue matériel, très important et influent à travers le monde entier, mais en quelques minutes sa vie a basculé; il est passé violemment et précipitamment de la vie à la mort, et assurément, il n’était pas prêt pour cela.

Les leçons que l’on peut tirer de cet événement tragique sont que la richesse, la renommée,, les cercles d’amis influents, l’expertise professionnelle, la position sociale prestigieuse, tous ces atouts matériels majeurs – des atouts que l’homme en général est avide de posséder et dont jouissait amplement Mr Christophe de Margerie – ne sont absolument d’aucune réelle utilité quand la mort s’abat brutalement sur son existence.

Autrement dit, la réussite matérielle, aussi flamboyante et évidente soit-elle, est en fait inutile et illusoire car elle ne peut protéger l’homme des affres de la mort.

La poursuite de la réussite matérielle est d’autant plus illusoire qu’elle contribue à renforcer de façon factice le sentiment d’être protégé contre les assauts du Temps souverain, la représentation du Seigneur Suprême Sri Krishna. C’est ce qu’explique le Srimad Bhagavatam :

Le Seigneur Souverain dit:
Tout comme une masse de nuages, qui ne connaît pas la force du vent, l’être absorbé dans une conscience matérielle ignore la puissance redoutable du temps qui l’emporte.
Srimad Bhagavatam 3.30.1

Srila Prabhupada dans la teneur et portée de ce verset nous dit combien le temps est précieux – et ne devrait pas être gâché – et nous indique qu’elle est la façon d’utiliser au mieux son temps:

« L’illustre politicien et pandita du nom de Chanakya affirmait que nul ne saurait retrouver un seul instant de son existence, même s’il se montrait disposé à le racheter pour des millions. Le temps est si précieux qu’on ne saurait évaluer à quel point il est grave de le gaspiller. Que ce soit sur le plan matériel ou spirituel, chacun doit être très attentif à utiliser le temps dont il dispose. L’âme conditionnée vit dans un corps donné pour un temps déterminé, et les Écritures recommandent que ce temps infime soit employé à parfaire sa conscience de Krishna de manière à pouvoir s’arracher à l’influence de l’élément temps. Mais dans leur infortune, ceux qui vivent hors de la Conscience de Krishna se trouvent emportés par la puissance redoutable du temps, sans même en avoir conscience, comme de simples nuages emportés par le vent. »

Dans le verset suivant, il est dit que le Temps est la représentation du Seigneur Suprême et que son action est destructive:

Quoi que produise le matérialiste au prix de maints tourments et efforts en vue d’un prétendu bonheur, le Seigneur Suprême, sous la forme du temps, le détruit; et c’est pourquoi l’âme conditionnée s’afflige.
Srimad Bhagavatam 3.30.2

La teneur et portée suivante de ce verset est très édifiante quant au caractère illusoire et vain de la course mondiale actuelle au développement économique:

« La fonction principale de l’élément temps, qui représente le Seigneur Souverain, est de détruire toute chose. Les matérialistes, plongés dans une conscience matérielle, s’emploient à produire mille et mille choses au nom du développement économique. Ils croient qu’en s’efforçant toujours davantage de satisfaire les besoins matériels de l’homme, ils trouveront le bonheur; mais ils oublient que toute chose créée par eux sera détruite tôt ou tard. L’histoire nous fournit l’exemple de nombre d’empires puissants qui furent érigés à force de labeur et persévérance, mais qui furent tous finalement balayés dans le cours du temps. Cependant, les matérialistes insensés restent incapables de comprendre qu’ils perdent simplement leur temps en s’acharnant à produire des biens matériels, puisque ceux-ci sont tous destinés à l’anéantissement sous l’influence du temps. Ce gaspillage d’énergie provient de l’ignorance de la masse des hommes, lesquels n’ont pas conscience d’être éternels et d’avoir une occupation éternelle. Ils ne savent pas que la durée de leur existence dans un corps donné ne représente qu’un éclair dans leur voyage éternel. Ignorant ce fait, ils considèrent cette brève lueur d’existence comme l’unique réalité, et perdent leur temps à améliorer leur situation économique. »

Le verset suivant élabore plus avant sur le caractère illusoire et démentiel de l’existence matérielle dépourvue de conscience de Krishna :

Le matérialiste fourvoyé ignore que son corps est temporaire, et que l’attrait pour le foyer, la terre et la richesse, lié au corps, relève également de l’éphémère. L’ignorance seule lui fait croire que tout est durable.
Srimad Bhagavatam 3.30.3

Dans la teneur et portée de ce verset Srila Prabhupada,  écrit :

« Le matérialiste voit les personnes ayant adopté la Conscience de Krsna comme des fous qui perdent leur temps à chanter Hare Krishna; mais à vrai dire, il ignore qu’il se trouve lui-même dans les plus sombres régions de la bêtise, car il tient son corps pour éternel, et avec lui, tout ce qui s’y rattache -son foyer, sa patrie, sa société, et tout ce qui forme le monde dans lequel il vit. Cette vision matérialiste n’est rien d’autre que l’illusion de Maya. Ce verset l’exprime en termes clairs, mohad grha-ksetra-vasuni: seule l’illusion fait croire au matérialiste que son foyer, sa terre et son argent ont un caractère permanent. C’est sous le coup de cette illusion que se sont développés les aspects majeurs de la civilisation moderne, soit la vie familiale et nationale, ainsi que l’essor économique. Mais un être conscient de Krishna sait que ce développement économique de la société n’est qu’une illusion passagère… ».



Catégories :Philosophie et transcendance

%d blogueurs aiment cette page :