Détermination face aux tentations

Garuda-comes-to-help-the-sparrow-who-has-lost-her-eggs-in-the-ocean

J’ai reçu, il y a quelque jour l’email suivant:

Hare Krishna je vous remercie sincèrement car vous m’avez fait comprendre beaucoup de choses, Mais j’ai une question qui me tracasse depuis plusieurs années c’est de savoir ce que faut il faire pour lutter contre les tentations de ce monde qui ont pour particularité de plaire au mental surtout lorsqu’on est dans un environnement où ces choses prédominent? Merci,

Michel Khan

Réponse:

Bonjour Michel,

Hare Krishna !

Pour lutter contre les tentations, rien de tel que de développer sa conscience de Krishna. Quand on considère les quatre piliers de la vie pécheresse, l’intoxication, la consommation de chair animale, le sexe illicite et les jeux de hasard, plus on s’établit dans la conscience de Krishna, plus on arrive à maîtriser ses sens. Et plus on obtient le contrôle sur ses sens et plus il devient aisé de surmonter les éventuelles tentations. Pour beaucoup le sexe illicite et l’intoxication sont les deux principes régulateurs les plus difficiles à contrôler. Le problème est que souvent ceux-ci ont pris la forme d’addictions (presque) irrésistibles . Autrement dit, la personne souhaiterait s’en affranchir, mais du fait de son accoutumance, elle a comme perdu la maîtrise de ses désirs illicites tout comme on serait submergé par de puissantes vagues .

Alors, comment faire? Doit-on s’avouer vaincu  et abandonner la lutte ? Non, jamais ! Même si au début il peut y avoir des rechutes, il faut se relever à chaque fois et continuer sa pratique dévotionnelle avec foi et détermination.

Telle que nous l’enseigne la Bhagavad gita (BG 6.24):

Une foi et une détermination inébranlables doivent accompagner cette pratique du yoga. Le yogi doit se défaire sans réserve de tous les désirs matériels engendrés par le faux ego et ainsi, par le mental, maîtriser la totalité des sens.

Dans la teneur et portée de ce verset, Srila Prabhupada illustre ces propos du Seigneur d’une petite histoire très instructive:

Le yogi doit poursuivre son chemin et n’en jamais dévier, avec détermination et patience, sûr du succès, persévérant dans son effort, et jamais découragé. La stricte adhérence à la voie est mère de la réussite. Rupa Gosvami dit à ce propos:

« On peut connaître le succès dans le bhakti-yoga si l’on accomplit son devoir en la compagnie de bhaktas et si l’on demeure plein d’enthousiasme, de persévérance et de détermination, ne se livrant qu’aux actes de la vertu. » (L’Upadeshamrita; les 6 principes favorables au service de dévotion)

Pour acquérir une telle détermination, inspirons-nous de l’oiselle dont une vague emporta les œufs, déposés sur le rivage de l’océan. Inquiète, elle les demande à l’océan, qui refuse la moindre attention à ses plaintes. Alors, l’oiselle décide, avec son bec minuscule, de vider l’océan; tout le monde se moque d’elle et de sa folle résolution. Mais la nouvelle se répand et arrive enfin aux oreilles de Garuda, l’oiseau gigantesque qui porte Visnu. Pris de compassion pour sa sœur infime, Garuda vient à elle et, voyant avec plaisir sa détermination, lui promet de l’aider. il ordonne à l’océan de rendre les œufs sans délai, faute de quoi il achèvera lui-même la tâche de l’oiselle. Effrayé, l’océan s’exécute aussitôt, et par la grâce de Garuda, le petit oiseau retrouve la joie.

Le yoga, et en particulier le bhakti-yoga, peut donc sembler une tâche ardue, mais si nous en suivons les principes avec fermeté, le Seigneur, certes, nous aide. « Aide-toi, le ciel t’aidera« , dit le proverbe.



Catégories :La Bhagavad-gita telle qu'elle est., La voie et la pratique du bhakti-yoga, Les qualités du dévot

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :