Rester serein malgré les difficultés

orage-montagne1

Tout comme les massifs montagneux assaillis par les torrents de pluie au cours de la mousson demeurent inébranlables, ceux dont le cœur se voue à Dieu, la Personne Suprême, ne sont jamais troublés, même lorsqu’ils sont confrontés à de grandes difficultés.

Parce qu’il sait reconnaître la miséricorde divine dans toute situation adverse, celui qui a atteint un degré de spiritualité élevé se trouve parfaitement qualifié pour pénétrer dans le Royaume de Dieu. Même lorsqu’on adopte la pratique du service de dévotion offert au Seigneur Suprême, on n’est pas entièrement à l’abri de la maladie, de la pauvreté, ou des déceptions que nous occasionnent parfois les événements de la vie. Le vrai dévot du Seigneur considère toujours de telles souffrances comme étant le fruit de ses fautes passées ; il attend donc patiemment que se manifeste la miséricorde divine, sans se laisser troubler par les circonstances. On compare de tels dévots à de hautes montagnes, toujours immuables, même lorsque de violents torrents de pluie s’abattent sur elles à l’époque de la mousson, car ces êtres éclairés ne manquent pas de rester humbles quoi qu’il advienne. Affranchis de l’orgueil comme de l’envie, ils s’attirent aisément la grâce du Seigneur et retournent bientôt auprès de Lui, dans Son Royaume.

Light of the  Bhagavat (La lumière du Bhagavat)  texte 12 par Sa Divine Grace AC Bhaktivedanta Swami Prabhupada – d’après le Dixième Chant, Chapitre 20 du Srimad Bhagavatam intitulé “L’automne”.

 



Catégories :La lumière du Bhagavat, Philosophie et transcendance, Psychologie et transcendance

2 réponses

  1. Je vous remercie pour cet enseignement si parfait . Je suis chrétien mais je dis haut et fort que nous n’avons encore rien compri car les pasteurs de nos églises n’enseignent que la joie, la prospérité, le bonheur, la paix… pour celui qui suit jésus. Ainsi donc les chrétiens sont toujours à la recherche de faiseur de miracles quand ils sont plongés dans une certaine contradiction de la vie.
    votre article édifie ma foie et je vous en remercie.

    J'aime

    • Bonjour cher Monsieur,
      Je vous remercie pour votre appréciation dont le crédit va entièrement à mon maître spirituel Sa Divine Grâce A. C Bhaktivedanta swami Prabhupada et la succession disciplique descendant de Krishna, Dieu la Personne Suprême.

      En fait cela doit être clair, comme il apparaît dans vos commentaires, il ne s’agit pas dans retour à Krishna de critiquer aucunement l’enseignement du seigneur Jésus Christ, le pur dévot du Seigneur, mais bien plutôt la plupart de ceux qui se réclament de lui,, tout en violant ouvertement ses injonctions primordiales.

      Cordialement,

      Jagadananda das (jean claude Vayssettes)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :