Pour vaincre l’envie et la jalousie

Dans l’Univers matériel, une vive concurrence oppose les animaux entre eux, et, de même, les hommes, les sociétés, les nations. Mais le bhakta s’élève au-dessus de telles rivalités. Il ne jalouse rien de ce que croient posséder les matérialistes, car il est sur la voie du retour à Dieu, auprès de qui la vie est toute d’éternité et de félicité. Les spiritualistes véritables possèdent un coeur pur et ne nourrissent aucune envie. Dans l’Univers matériel, chacun jalouse à la fois tous les autres êtres: de là tant de rivalités. Or, non seulement les sublimes dévots du Seigneur sont affranchis de toute envie matérielle, mais ils souhaitent également le bien de tous et s’efforcent dans ce but d’établir une société sans rivalité, une société qui aurait Dieu pour centre. L’idéal socialiste contemporain d’une société sans rivalité, au premier abord similaire, n’est qu’une forme artificielle, inauthentique, de la même exigence, car dans l’état socialiste, il existe toujours une lutte impitoyable au niveau des dirigeants.

                                                                                                       (Srimad Bhagavatam  1.1.2)

divider

Je commençai à répéter le chant des Saints Noms et des Gloires du Seigneur infini, dégagé de toute obligation matérielle. Ainsi absorbé dans le chant et le souvenir des Divertissements sublimes du Seigneur, sources de toutes bénédictions, je voyageai par toute la Terre, comblé à l’extrême, délivré de l’orgueil et de l’envie.

TENEUR ET PORTEE

Narada Muni dépeint ici en bref, à travers son propre exemple, ce qu’est la vie d’un bhakta sincère. Dès qu’il reçoit l’initiation du Seigneur ou de Son représentant qualifié, un tel bhakta se consacre avec sérieux au chant des gloires du Seigneur, et voyage partout à travers le monde, de façon à ce que tous les hommes les entendent. Il n’aspire à aucun bienfait matériel, un seul désir l’anime: retourner à Dieu. Et en temps voulu, après avoir quitté son corps matériel, il verra son désir exaucé. D’autre part, puisqu’il poursuit le but le plus élevé -retourner à Dieu- il ne saurait envier quiconque, ni tirer vanité de son éligibilité à retourner à Dieu. Sa seule et unique préoccupation est de chanter et se rappeler les Saints Noms, les Gloires et les Divertissements du Seigneur, et de répandre selon ses propres capacités et sans aucun motif matériel le message divin pour le bien de tous les autres êtres.

                                                                                                       (Srimad Bhagavatam  1.6.26)



Catégories :La voie et la pratique du bhakti-yoga, Le Srimad Bhagavatam, Les qualités du dévot, Psychologie et transcendance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :