Satan dans la tradition védique

3650584-satan-editorial

Je viens de recevoir le message suivant sur mon autre site lumieredesvedas.com contenant une question sur Satan.:

J’apprends beaucoup grâce à vous, mais je voudrais savoir, pour le Seigneur supême, qui est satan ?

Paul R.

Réponse:

Bonjour Paul,

Dans la tradition Védique de l’Inde on ne retrouve pas le personnage de Satan, en tout cas pas sous la forme que présente la théologie judéo-islamo-chrétienne.

Dans la théologie judéo-islamo-chrétienne, il y a comme un combat permanent entre les forces du mal (conduites par Satan) et les forces du bien (conduite par Dieu). Autrement dit, selon cette théologie, il y aurait comme une rivalité permanente entre Dieu et Satan.

On ne retrouve rien de tel dans la théologie védique où Dieu, est Celui (Krishna, Vishnu) dont toute émane, par Lequel tout est maintenu, et à la fin, tout est détruit. Dieu est donc toujours Suprême et n’a donc aucun rival possible.

Si les forces du mal donc existent dans la tradition Védique ce ne sont jamais comme des forces autonomes, rivales de Dieu, mais bien comme des énergies de Dieu provenant de Lui, qui restent toujours parfaitement sous son contrôle et sa totale suprématie.

Pour mieux comprendre ce sujet  on peut utiliser l’ analogie du soleil et de l’obscurité . Ainsi, on peut comparer Dieu au soleil, et Maya (l’énergie d’illusion du Seigneur Suprême  ; ce qui se rapprocherait le plus de la notion de Satan dans la théologie védique) à l’ombre ou l’obscurité. L’ombre ou l’obscurité n’a pas d’existence autonome ; elle n’existe que par rapport au soleil (ou à la lumière). Elle résulte de l’absence de soleil ou de lumière.

En conclusion, Satan ou les forces du mal n’a pas d’existence autonome et n’intervient jamais en tant que « rival de Dieu » comme le suppose la théologie judéo- islamo-chrétienne. Satan, Maya, le mal, ne peut manifester son influence que lorsque l’on se détourne de Dieu, Krishna, et refuse de Le servir avec amour et dévotion:

« Kṛṣṇa est pareil au soleil, et māyā aux ténèbres. Là où brille le soleil, il ne saurait y avoir d’obscurité. De même, dès que l’on adopte la conscience de Kṛṣṇa, les ténèbres de l’illusion [ l’influence de l’énergie externe ] se  dissipe aussitôt. » (voir lumieredesvedas)

Cordialement,

Jagadananda das



Catégories :La conscience de Krishna et les religions

1 réponse

  1. Dans l’islam ,satan n’est en aucune manière le rival de DIEU mais uniquement celui de l’homme .Et hormis les tentations ,satan n’a aucun pouvoir de contrainte .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :