Un message à Wikipédia : « Ne dénigrez pas Krishna ! »

srimad-bhagavatam-picture

Le Srimad Bhagavatam, la lumière du Kali-yuga

J’ai reçu récemment l’email suivant de Gilles Legrand, un nouveau lecteur enthousiaste :

  Cher Jagadananda,
Que pensez-vous de l’article Wikipedia ci-joint? Quelle est votre analyse ?
Y’a t’il vraiment lieu de parler de polémique? (rubrique Wikipedia): https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Bhagavata_Purana

Cher Gilles,

Merci encore une fois pour l’intérêt que vous semblez porter à mon blog retourakrishna.com,

J’ai le regret de le dire mais cette page de Wikipédia sur le Srimad Bhagavatam est une idiotie et un blasphème contre “l’incarnation littéraire de Dieu”, il suscite en moi une certaine irritation.

Il démontre au moins une chose c’est que l’on ne doit pas recevoir la connaissance par l’intermédiaire de n’importe qui, et particulièrement pas de matérialistes athées, envieux de Krishna et ignorants – même s’ils peuvent éventuellement se targuer d’écrire pour le prestigieux Wikipédia. Si l’on veut recevoir la connaissance du Bhagavatam ou de tout autre écrit védique spirituel authentique, que l’on soit wikipédia ou autres, on ne peut espérer l’obtenir par la spéculation intellectuelle. On ne peut la recevoir humblement et intelligemment qu’ à travers la succession disciplique de maître spirituel à maître spirituel (la Parampara) provenant de Krishna Lui-même (Dieu, la Personne Suprême) ou de Ses incarnations divines (Avataras). Tel est le processus que recommande la Bhagavad gita (BG 4.2) pour recevoir la connaissance absolue.

Ces insensés remettent donc en cause l’authenticité du Bhagavatam, dont on aurait “gonflé” artificiellement le volume, en avançant l’argument selon lequel les divertissements de Krishna n’apparaissent qu’au 10ème chant et pas avant. Mais les acharyas expliquent que s’il en est ainsi, – qu’il faut attendre si longtemps dans le Bhagavat Purana avant d’aborder la vie et les divertissements de Krishna – c’est afin de préparer le lecteur, l’étudiant, le dévot, à aborder convenablement, sans se méprendre, la Personnalité de Sri Krishna, qui représente l’aspect ultime de la Vérité Absolue en tant que Bhagavan (les deux autres aspects étant l’aspect du Brahman impersonnel et celui de Paramatma.

Les neuf chants qui précèdent les divertissements de Krishna relatés dans le dixième chant, servent à préparer le lecteur à bien saisir la personnalité exaltée de Krishna, Sa dimension unique et incomparable,  à ne pas prendre Krishna pour un être ordinaire ou même un grand personnage historique, mais bel et bien pour Dieu la Personne Suprême (Bhagavad Gita 10.8), duquel la création entière matérielle émane, est maintenue, puis est annihilée pour finalement se résorber en Lui dans un cycle sans fin. (BG 9.10)

A partir de là, comment pourrait-on percevoir Sri Krishna, comme il est suggéré ici dans le Mahabharata, comme un simple “héro” ? Cela démontre une fois de plus ce que dénonce le Seigneur dans la Bhagavad Gita ( provenant justement du Mahabharata) que

“Les sots Me dénigrent lorsque sous la forme humaine Je descends en ce monde.Ils ne savent rien de Ma nature transcendantale et de Ma suprématie sur tout ce qui est” (Bhagavad Gita 9.11).

Malheureusement, ce qui transparaît dans cette page de wikipedia sur le Bhagavat Purana -le Srimad Bhagavatam – est l’envie de Krishna. On essaie encore une fois de dénigrer et de minimiser Sa personne . Il n’y a donc pas lieu de créer une polémique à propos du Srimad Bhagavatam et du Durga Purana. Srimati Durga Devi, la compagne du seigneur Shiva est une grande dévote de Krishna et en tant que telle ne supporterait  pas une telle polémique. Le Bhagavat Purana est le Purana suprême car il est le seul à offrir la connaissance absolue, la connaissance de Dieu, Sri Krishna et de Ses purs dévots de façon exclusive, complète et parfaite. Il est sans rival, comme l’Himalaya l’est parmi toutes les chaînes montagneuses.

HARE KRISHNA,

Jagadananda das

Articles similaires:

Qu’est-ce que le Srîmad-Bhâgavatam?

Le Srimad-Bhagavatam; maître-livre de l’humanité

Le Srimad Bhagavatam, la crème du savoir védique (SB 1.1.3)



Catégories :Le Srimad Bhagavatam

Tags:,

1 réponse

  1. Merci pour cette lumineuse réponse.
    . Cette période de kali yuga, ne peut hélas qu’engendrer ces idéologies matérialistes athées. Pour le liberalisme(en l’occurrence theologique), un Dieu personnel amoureux de sa création, qui veut sauver les âmes de l’épaisseur dans laquelle elles sont embourbées, est l’ennemi qu’il faut éradiquer des consciences humaines. Soyons d’autant plus vigilant à notre vie spirituelle dans tous les domaines. Prechons par l’exemple de nos vies renouvelée par le Paramatpa
    Divin en nous.
    Hare krishna, Hare krishna, Hare krishna, Krishna krishna, Hare Hare.
    Hare Rama, Hare Rama, Rama Rama, Hare Hare.
    Haro bol!
    Gilles Legrand

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :